BULLETIN D'INFORMATION °67

du 6 mars 2010

Sommaire 

 

Le mot du bureau
Réunion à la Préfecture le 26/02/2010
Bilan de notre sondage sur les dessertes Corail
Période de travaux : modification des horaires de 4 TER
Elections Régionales : le bilan de la Région Limousin pour notre gare

Le mot du bureau

 

Le nouveau Préfet confirme la demande la restitution des arrêts Corail à St Sébastien

 

On n’en finit pas de convaincre !! Après le Préfet Ferey, après le Directeur de Cabinet du Ministre des Transports, c’est le nouveau Préfet de la Creuse, Hugues Moutouh qui a convenu que nos doléances en matière d’arrêts Corail étaient recevables, et s’est engagé à faire une nouvelle demande écrite auprès de la SNCF et du Ministère.
Comme l’on justement fait remarquer plusieurs membres lors de l’Assemblée Générale, nous sommes convaincants, mais rien de concret pour le moment.
Nous avons profité de la rencontre avec le nouveau Préfet pour faire comprendre que nous avions joué le jeu de la concertation, et que celle-ci devait être respectée.
Faute de quoi, les après midi thé / café avec animation ferroviaire à la gare de St Sébastien pourraient bien reprendre en juillet, légitimées par les demandes du Ministère et du Préfet.
Gageons que les acteurs de la République l’emporteront, ce qui serait rassurant. Il va de soi que ces Corails, s’ils sont remis devront être utilisés, car la période d’essai porte sur un an et demi.

 

Réunion à la Préfecture le 26/02/2010

 

Personnes présentes :

Hugues Moutouh, Préfet de la Creuse

Bertrand Giraud, Président de l’Association

 

Yvette Giraud, Secrétaire de l’Association

 

Bertrand Giraud présente l’association et les projets qu’elle a réalisés : les chemins de randonnée, les journées de présentation des acteurs transports, l’accès routier au 2ème quai. Saint Sébastien est la seule gare de la ligne où les deux quais sont directement accessibles en véhicule aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Il évoque également les projets futurs : nouveau chemin accessible aux PMR, circuit patrimoine, et rappelle que St Sébastien doit être le point d’accès ferroviaire du projet de sentier des peintres.

Hugues Moutouh souligne le dynamisme de l’association.

Bertrand Giraud expose les problématiques des dessertes. En 2007, la SNCF a supprimé nos 2 dessertes Corail quotidiennes. Certains arrêts ont été remplacés par des TER financés par la SNCF pour une durée de 3 ans seulement. En semaine les temps de correspondance ont été dégradés. Le week end, il n’y avait plus aucun train le dimanche. Sur intervention du Préfet Ferey, la SNCF a remis un TER, ce qui reste insuffisant. La Direction SNCF a également mis des taxis à la demande avant de reconnaître que cela ne fonctionnait pas.

Les résultats commerciaux de 2008 ont confirmé les évolutions en terme de dessertes : -22% à St Sébastien sur le chiffre d’affaire annuel, -3% à Issoudun, -10% à Argenton, +7% à La Souterraine. On voit bien que là où les dessertes ont augmenté, les résultats sont positifs. Pour les autres, c’est négatif.

L’argument de la SNCF repose sur le fait que des trains ne peuvent pas aller vite et s’arrêter partout. Nous avons réalisé un tableau qui montre que des trains caboteurs suivent ou précédent des trains rapides de quelques minutes. Cet argumentaire a convaincu le Préfet Ferey qui fin 2008, a demandé dans 2 courriers, le rétablissement d’une desserte Corail le vendredi soir et le dimanche après midi, ainsi que l’amélioration des correspondances en semaine.

Le 20/10/2009 une nouvelle rencontre avait lieu au Ministère des Transports qui a confirmé la demande d’arrêts Corail le vendredi et le dimanche, et le maintien des TER SNCF. Suite à cela, les 3 Présidents de Régions (Centre, Limousin, Midi Pyrénées) ont demandé la mise en place d’un groupe de travail et d’un Comité de suivi sur la ligne PALITO.

En ce qui concerne le rétablissement des dessertes Corail, le Ministère a bien fait la demande auprès de la Direction SNCF. Celle-ci a répondu qu’elle attend les conclusions du groupe de travail.

Le Ministère souhaite des chiffres précis sur le potentiel de fréquentation pour refaire une demande d’arrêts. Nous avons donc lancé un sondage en janvier et février sur 4200 foyers. Le sondage confirme les pointages de l’été 2007 (30 voyageurs le vendredi et le dimanche).

Hugues Moutouh indique que la SNCF est tiraillée sur des positions divergentes du fait de son statut d’entreprise publique avec impératif commercial. Elle ne souhaite pas créer un précédent qui l’handicaperait par la suite.

Bertrand Giraud répond que le précédent a été créé à Souillac et Gourdon qui ont récupéré 10 arrêts sur 15, avec des blocages musclés. Il serait regrettable que l’on soit obligés d’en venir à de telles actions à St Sébastien, alors que la concertation a abouti à des conclusions qui satisfont tout le monde.

Hugues Moutouh prend connaissance des courriers du Préfet Ferey. Il note avec une certaine surprise que nos doléances sont  raisonnables, et concernent des trains qui s’arrêtent déjà partout. Il reconnaît qu’il avait une toute autre perception de notre association. Il propose donc de demander à titre provisoire l’arrêt des trains cités, dans le cadre de ses fonctions.

Bertrand Giraud précise que le principe d’une expérimentation a déjà été proposé dans le cadre de la concertation animée par le préfet Ferey, et également retenue sur le principe par le Ministère. Afin de bien mesurer l’impact de cette desserte, et avoir le temps de récupérer les usagers perdus, il propose que l’expérimentation porte sur 2 saisons estivales et un hiver, soit un an et demi, jusqu’en décembre 2011.

Hugues Moutouh est d’accord sur ce principe. Il demande à l’association de lui transmettre les délibérations des élus, et de lui faire parvenir un courrier de soutien sur cette démarche de la part du Président du Conseil Général, du Président du Conseil Régional, et du Député Vergnier. Il adressera alors un courrier à la SNCF et au Directeur de Cabinet du Ministre.

Retour au Sommaire

Bilan de notre sondage sur les dessertes Corail

 A la demande du Ministère, notre association a réalisé un sondage auprès des membres et sur 4200 foyers, sur l’utilisation des dessertes Corail à St Sébastien.

Les résultats confirment les pointages réalisés à l’été 2007, à savoir un potentiel de 30 voyageurs en juillet / août pour une desserte depuis Paris le vendredi, et un retour le dimanche. Au niveau du retour le dimanche soir, un départ vers 17 heures est majoritairement souhaité. Parmi ce potentiel, la moitié sont des voyageurs qui sont prêts à revenir prendre le train à St Sébastien si un Corail s’y arrête à nouveau.

Nous remercions toutes les personnes qui ont répondu honnêtement à ce sondage.

 

Retour au Sommaire

Période de travaux : modification des horaires de 4 TER

De mars à mai, une nouvelle période de travaux va avoir lieu. 4 TER auront par conséquent des restrictions de circulation.

Sens Limoges - St Sébastien – Châteauroux :

-          Le TER 61428 de 10h59 ne circule pas le 22/03 (il est rempacé par un car) ; le 23/03, et du 29/03 au 12/05 son horaire est avancé d’une demi heure environ.

-          Le TER 69012 de 13h43 voit son horaire retardé d'une heure environ le 23/03 et du 29/03 au 12/05

-          Le TER 61450 de 17h28 voit son horaire retardé du 23/03 au 25/03 et du 29/03 au 12/05

Sens Châteauroux  - St Sébastien - Limoges :

-          Du 11/03 au 12/05 le TER 61421 de 12h19 est remplacé par un car certains jours ; renseignez-vous au guichet.

Une fois de plus, ces périodes de travaux assez longues, touchent tous les trains de milieu de journée, et vont pénaliser l’activité de notre gare. Renseignez-vous au guichet avant votre départ.

 

Retour au Sommaire

Elections Régionales : le bilan de la Région Limousin pour notre gare

Dans le cadre des élections régionales, notre association n’a pas souhaité réaliser de questionnaire, contrairement aux scrutins précédentes, partant du principe que les promesses de campagne n’engagent que ceux qui y croient. Nous avons toutefois réalisé un bilan de l’action de la Région pendant ce mandat, que nous avons adressé à Jean Paul Denanot, le Président sortant.

Le Conseil Régional nous a apporté son soutien logistique et financier pour l’organisation des « Journées des Acteurs Transports » de 2004 et 2006. Cette initiative, novatrice dans cette forme, a permis aux usagers de mieux connaître les rôles des acteurs du Transport en Limousin, et notamment de valoriser les actions de la Région. Notre association a salué l’engagement de la Région, ainsi que de la SNCF.

Le Conseil Régional Limousin a réalisé une partie des aménagements demandés par notre association : éclairage de l’accès routier au 2ème quai, remplacement des bancs et des abris, installation de poubelles, repose de l’armoire de sonorisation de quai, qui ont apporté une valorisation de notre gare. Toutefois, une partie des aménagements demandés en 2009 n’a pas été réalisée, notamment la pose d’un téléphone sous l’abri du 2ème quai, et le « désensablement » de ce même quai.

Lors de la refonte des dessertes de décembre 2007, La Région Limousin a protesté contre les suppressions d’arrêts Corail à St Sébastien, au travers d’une motion. Jean Paul Denanot a personnellement sensibilisé le Président de la SNCF sur ce sujet.

Ces suppressions ont été d’autant plus mal vécues par les usagers de St Sébastien, que dans le même temps, la Région finançait un TGV Brive Lille. On aboutit donc à un accroissement des inégalités entre les territoires au sein même de la Région.

En remplacement de certaines dessertes Corail, la SNCF a créé ses propres trains régionaux, pour une durée de 3 ans seulement. Qu’en sera-t-il par la suite ? Le week end, la situation est particulièrement dégradée. Le dimanche, il n’y a qu’une seule desserte pour remonter sur Paris. Sans l’intervention du Préfet de la Creuse, il n’y aurait rien eu.

Lors de la concertation, il avait été convenu que la SNCF devait revoir les temps de trajet qui étaient trop long. Au dernier service d’hiver, ceux-ci ont bien été revus, mais dans le mauvais sens (de +3 à +11 minutes). Ces modifications concernant les Corails, mais aussi les TER, on ne peut qu’être surpris de l’absence de réaction de la part de la Région Limousin.

A cela s’ajoutent les augmentations de tarifs : +31% entre 2005 et 2007, +3,8% en juillet dernier, soit près de 10 fois l’inflation. Là encore, une prise de position de la part de la Région aurait été la bienvenue, même si les augmentations concernent surtout les trains « Grandes Lignes ».

Le gros point négatif concerne la qualité de service. De nombreux trains ont été supprimés. Lors de certaines grèves, il n’y a eu aucun transport de substitution pour St Sébastien. Cette situation a eu tendance à s’améliorer récemment, mais reste aléatoire.

Les restrictions de personnel à la SNCF entraînent des fermetures répétées du guichet de notre gare et pénalisent ainsi son activité.

Pourtant, la Direction SNCF ne manque pas d’agents pour venir enlever les fiches horaires que notre association met à disposition à la demande des usagers. La Région Limousin, Entité Organisatrice TER, dans un courrier de 2002, a demandé le « maintien de l’information horaire mise en place par l’Association dans la gare ». ( Rèf Ph Ch/PA/VB 02/2002 129). De nombreuses municipalités de la Creuse, de l’Indre et de la Haute Vienne, ont confirmé ce souhait au travers d’une motion qu’elles ont votée récemment. D’après le Service Transport de la Région, ce maintien aurait été accepté par Vincent Roque, l’actuel Directeur TER. Nos fiches étant toujours régulièrement enlevées, doit-on en déduire que des agents de la SNCF agissent en dehors de tout contrôle de leur hiérarchie ?

Serait-ce plutôt un double langage, qui confirmerait le mépris de la Direction SNCF à l’égard des élus et des usagers. Pour mémoire, rappelons que lors de la manifestation du 23/12/2007, le Directeur Départemental SNCF a déclaré devant une dizaine d’élus qu’ « une écharpe tricolore n’est pas un symbole ». Une condamnation de ces propos par le Président de Région aurait été plus que nécessaire.

L’absence de sanction à l’encontre de la SNCF pour tous les faits cités précédemment pourrait laisser penser que la Région Limousin a adopté une attitude bienveillante à son égard.

L’absence de Comité de Pôle en 2009 confirmerait-elle cette supposition ? Notre association avait demandé qu’à l'ordre du jour soient abordés les points suivants :

- dotation de la Région Limousin versée pour le transport en général, et pour St Sébastien en particulier (TER + guichet).

- montant des pénalités infligées à la SNCF pour tous les défauts de service en 2009 pour St Sébastien (guichet fermé + trains supprimés).

- non prise en compte des demandes d'amélioration des temps de correspondance.

- évolutions prévues des dessertes en 2010, notamment des TER créés pour 3 ans par la SNCF en 2007.

L’annonce de la création d’un groupe de travail sur le devenir de la ligne POLT apportera peut-être des réponses à ces questions.

 

Suite à l’envoi de cette lettre, le Directeur Général Adjoint chargé de l’Aménagement du Territoire a pris contact avec notre association afin de préciser que dans le cadre des discussions avec la SNCF sur le groupe de travail PALITO, l’évolution des dessertes de St Sébastien constituait pour Jean Paul Denanot un prérequis aux négociations.

Il a également rappelé que la Région Limousin avait fait de gros efforts sur le renouvellement du matériel, tout en reconnaissant que beaucoup de choses restaient à faire, et que les relations avec la SNCF étaient parfois difficiles.

 

Retour au Sommaire

Bulletin n°66 du 16/01/2010
Bulletin n°68 du 17/04/2010