BULLETIN D'INFORMATION °95

du 05/07/2014

Sommaire  

 

Le mot du bureau

Travaux en juin sur la ligne POLT : Intercités supprimés et correspondances dégradées

Rando Patrimoine du 29/05/2014

Grève : le service garanti a du mal à fonctionner à St Sébastien

La gare de St Sébastien dans la Vallée des Peintres

Du coté des chemins de randonnée et de Klepsydra

 

 

 

 

Le mot du bureau

 

 

Une histoire de quais

 

 

Rarement une mayonnaise médiatique est montée aussi vite. Un article du « Canard Enchaîné » a révélé que la SNCF a autorisé les constructeurs à élargir les nouvelles rames TER. Mais RFF ayant communiqué des données incomplètes sur la largeur des quais, certains d’entre eux devront être rabotés.

Certes, cet épisode rocambolesque met une fois de plus en exergue le fait que RFF n’a pas suffisamment de moyens humains, et qu’elle est obligée de travailler avec la SNCF, ces 2 entreprises ne s’étant jamais entendues. Le projet de rajouter une 3ème entité au-dessus des 2 autres corrigera-t-il cette problématique ?

Certes, on peut se demander si la SNCF n’a pas été un peu légère en commandant des rames avec une marge de 1 cm ? Ce choix relevait à l’origine d’une volonté de permettre à une personne en fauteuil roulant de pouvoir descendre seule du TER.

Certes, cela va obliger à mettre aux normes 1200 quais (dont notre gare de St Sébastien) avec une dépense d’au moins 100 millions. Cette somme représente 1% du budget annuel de RFF et cette mise aux normes était déjà engagée dans de nombreuses régions comme le Centre.

Mais ce lamentable sketch amène d’autres questions tout aussi importantes.

- Ces 2 entreprises ont une autorité de tutelle, le ministère des Transports. Le Ministre qui a poussé des cris d’orfraie et demandé des enquêtes internes aux 2 sociétés devrait peut-être aussi s’interroger sur l’incurie de ses propres services ? Une fois l’enquête communiquée, le Ministre déclare que finalement, rien n’est à reprocher à la SNCF. La bonne vieille ficelle qui consiste à commander une étude pour enterrer un problème fonctionne toujours.

- La Ministre de l’Ecologie qui se demande "comment des décisions aussi décalées, aussi éloignées du terrain peuvent être prises" devrait aussi se demander s’il est normal que des Présidents de Région (elle-même en faisait partie il y a peu)  laissent la SNCF totalement maître des commandes des TER qu'ils ont payés ?

- Ceux qui demandent les têtes des Présidents de la SNCF et de RFF ont-ils été aussi vindicatifs lors de la mise en place catastrophique du cadencement en 2011 ou lors de la catastrophe de Brétigny (dont une nouvelle étude vient de confirmer les défauts de maintenance) ?

Ne faut-il pas voir cet incident comme le catalyseur de la dégradation d’un système ferroviaire liée à une organisation défaillante et des moyens insuffisants, mais aussi au désengagement des politiques au premier rang desquels nos parlementaires qui ont voté ce système ?

 

 

Travaux en juin sur la ligne POLT : Intercités supprimés et correspondances dégradées

Communiqué du 20/05/14

Dans le cadre de la rénovation de la ligne Paris Orléans Limoges Toulouse, Réseau Ferré de France met en place toute une série de chantiers sur l’année 2014.

Sans remettre en cause l’utilité de ces travaux qui assurent la pérennité de cette ligne qui est la 3ème radiale de France, on peut s’interroger sur les adaptations horaires qui sont imposées.

Si les week end « coup de poing » comme celui de l’Ascension ou de la Pentecôte (1) sont plutôt bien accueillis par les usagers, il y a des choix qui sont beaucoup moins bien vécus.

Ainsi, l’Intercité 3600 qui est le premier train de la journée pour se rendre à Paris (5h37 La Souterraine, 6h14 Châteauroux, 8h18 Paris) sera purement et simplement supprimé une partie du mois de juin (2).

Les abonnés qui utilisent ce train tous les jours pour aller travailler à Paris devront emprunter l’Intercité 3604 qui voit par conséquent ses horaires modifiés pour reprendre les arrêts du 3600 (6h29 La Souterraine, 7h08 Châteauroux, 9h22 Paris) ce qui fait une arrivée trop tardive pour des usagers domicile – travail.

Cette organisation pose également des problèmes en termes de correspondances TER.

Ainsi, la correspondance avec le train du matin qui arrive à Châteauroux à 7h00 n’est plus mentionnée dans les ordinateurs du fait de la réduction du temps d’attente. (3)

Une fois de plus, on peut regretter que ces aménagements, qui impactent les horaires de pointe, n’aient fait l’objet d’aucune concertation avec les élus et les usagers.

En Creuse, la Commission Départementale des Services Publics n’a plus abordé le thème du ferroviaire depuis 2011.

(1) Pas de circulation du 30 mai à 9h au 1er juin à 16h, et du 7 juin à 11h au 9 juin à 11h

(2) IC 3600 supprimé les 2, 3, 10, 11 juin, du 16 au 20 juin et les 23, et peut être le 30 juin

(3) Suite à l’intervention de notre association auprès de la Région Centre, le problème a été corrigé la semaine suivante

Retour au Sommaire

 

 

 

 

Rando Patrimoine du 29/05/2014

 

 

rando_patrimoine 29 05 14Que de monde à la gare de St Sébastien en ce jeudi ensoleillé de l’Ascension ! Plus de 120 randonneurs venus de 30 communes, parfois de très loin comme … Abou Dabi. Un randonneur qui ne connaissait pas du tout la Creuse est venu de St Cloud spécialement en train.

Les objectifs étaient  multiples : faire venir un public nombreux en le sensibilisant de façon ludique et sportive à la défense de cette gare, mais aussi du Patrimoine.

Ce sont ainsi plus de 20 éléments du Patrimoine bâti qui étaient visibles tout au long des 5 circuits, avec la possibilité de visiter l’Espace Klepsydra  (gratuit toute l’année)  sur 3 des itinéraires, ou bien d’y accéder directement en voiture tout l’après-midi.

Une journée pleine de surprises. Un questionnaire permettait aux randonneurs qui le souhaitaient de découvrir la hauteur de l’aqueduc tunnel ou le reposoir à côté de la superbe croix en granit du XIVème  siècle, mais aussi d’apprendre qu’à St Sébastien, le guichet est ouvert tous les jours et qu’il y a 14 arrêts par jour en semaine. Les réponses étaient sur les différents itinéraires grâce notamment aux panneaux permanents mis en place par notre association dans le cadre du circuit Klepsydra.

De même, M et Mme Blanche, propriétaires du château de La Chapelle Baloue, ont exceptionnellement fait visiter le parc et l’église. Nous les en remercions. Un grand merci aussi aux bénévoles qui ont permis la réalisation de cette après-midi.

Retour au Sommaire

 

 

 

Grève : le service garanti a du mal à fonctionner à St Sébastien

 

Une fois de plus, les usagers de la gare de St Sébastien n’ont pas été les plus favorisés au niveau des dessertes mises en place par le service garanti lors de la grève du mois de juin.

Notre association a d’abord du interpeller la Région Limousin. Le premier jour, l'un des bus allait bien de Limoges jusqu'à St Sébastien, ce qui permettait l'aller-retour dans la journée. Mais le lendemain, ce bus était remplacé par un TER terminus La Souterraine, sans rien derrière. Les abonnés de travail pouvaient donc aller à Limoges le matin, mais pas en revenir.

Suite à l’intervention de notre association, le système s’est amélioré par la suite avec un « taxi à la demande » jusqu’à St Sébastien, puis, les jours suivants, un car allant jusqu’à Châteauroux.

Nous avons également été obligés d’intervenir auprès de la Région Centre. En effet, la grille prévoyait que les TER 861443 (Châteauroux 19h12 St Sébastien 19h48) et 861422 (St Sébastien 6h18 Châteauroux 7h00) circulaient dans le plan de transport adapté. Hors il s’est avéré à plusieurs reprises que ces 2 TER étaient terminus ou origine à Argenton (il s’agit du même matériel qui effectue les 2 trajets).

Ces 2 TER étaient les seuls à circuler le matin et le soir en desservant La Souterraine, Eguzon et St Sébastien et ils permettaient en outre un aller-retour dans la journée sur Châteauroux - Vierzon - Orléans, d’aller ou venir de Paris.

Après enquête de la Région Centre, il s’est avéré que le problème venait de la difficulté à anticiper la fermeture de la gare de La Souterraine à J+1 en raison du personnel gréviste.

Là encore, suite à notre intervention, la situation s’est améliorée.

Nous remercions les personnes qui nous ont signalé les difficultés rencontrées afin que nous puissions les remonter aux Régions.

Lors de cette grève, plusieurs usagers adeptes du « Ce n’est pas grave, on ira prendre le train à la gare de La Souterraine » ont découvert avec surprise qu’au niveau du service garanti vers Châteauroux et Paris, cette gare n’était pas beaucoup mieux lotie que St Sébastien.

En matinée, le premier départ en Intercité était à 9h34 pour une arrivée à 12h18 (sans compter le retard). Pour remonter plus tôt, la seule possibilité était via Orléans avec le TER 861422 de 6h07 obtenu grâce à la mobilisation et les manifestations du CODEGASS en 2011.

Retour au Sommaire

 

 

 

 

La gare de St Sébastien dans la Vallée des Peintres

 

Certains se diront « c’est évident » à la lecture du titre de ce paragraphe. Le Centre d’interprétation dans l’Hôtel Lépinat qui vient d’ouvrir rappelle fort justement que St Sébastien était la gare d’arrivée des peintres de la Vallée.

Mais il semble encore nécessaire de le rappeler à nos élus départementaux, notamment parlementaires, qui considèrent qu’il n’y a qu’une seule gare en Creuse, La Souterraine.

La Vallée des peintres, positionnée comme porte d’entrée touristique en 2009, est aujourd’hui une destination touristique émergente en mesure de capter de nouvelles clientèles pour les Départements de l’Indre et de la Creuse. Parce qu’il est nécessaire de se distinguer des autres territoires ruraux français et européens pour attirer des touristes très sollicités,  les acteurs publics ont décidé de miser sur les atouts clivant de cette vallée : aux côtés de paysages préservés et accessibles et d’un patrimoine bâti marquant, la Vallée dispose d’une histoire artistique de portée internationale.

Dans ce cadre, les Conseils Généraux de l’Indre et de la Creuse ont organisé une série d’ateliers afin de définir les perspectives 2014 – 2020 autour des thèmes suivants :

-         Concertation et formalisation d’un 2ème schéma de développement.

-         Signature d’une charte de coopération en Comité de Pilotage.

-         Mise en œuvre du fléchage de la Vallée dans les nouveaux dispositifs d’accompagnements financiers nationaux et européens.

-         Lancement du Centre d’interprétation des Peintres de la Vallée de la Creuse à Crozant incarnant la démarche de développement.

-         Lancement d’un Pôle de Recherche.

-         Labellisation : Pays d’Art et d’Histoire et Itinéraire Culturel Européen.

-         Rapprochement avec des réseaux impressionnistes nationaux et européens.

-         Poursuite des actions des travaux de conservation du patrimoine bâti.

 

A l’occasion de l’atelier du 27 mai animé par L. Fidry, Chef de projet pour le conseil Général de la Creuse, le Président du CODEGASS a rappelé :

-         Que St Sébastien était le point d’accès ferroviaire de la Vallée des peintres.

-         Que dans le cadre du circuit des impressionnistes, le Préfet Férey avait demandé la restitution d’arrêts Intercité le week end à St Sébastien en 2009.

-         Le peu de soutien des élus (hormis quelques-uns) et des parlementaires de la Creuse sur ce sujet.

Par ailleurs notre association a attiré l’attention du Conseil Général sur l’état des chemins de randonnée (voir paragraphe suivant).

Retour au Sommaire

 

 

 

Du coté des chemins de randonnée et de Klepsydra

 

A l’occasion de la rando Patrimoine, mais aussi des week ends de ponts, de nombreux randonneurs ont signalé le mauvais état des chemins de randonnée. Plus d'un mètre d'herbe en plusieurs endroits.

L’ancienne voie a été exceptionnellement fauchée pour notre journée rando par la commune de St Sébastien, mais les autres chemins sont toujours traités tardivement par la Communauté de Communes, ce qui pose des problèmes de sécurité (vipères, tiques, non visibilité des ornières). Les chemins ont finalement été nettoyés la dernière semaine de juin.

Notre association a remonté cette problématique ainsi que plusieurs points à régler à L Fidry dans le cadre du projet de la Vallée des Peintres. Mettre un label ne sert à rien si derrière il n’y a pas un niveau qualitatif suffisant. Des touristes qui viennent dans la vallée s’attendent à des chemins en bon état.

Parmi les points à régler :

-         ornières et eau aux Ecures. Le nouveau maire de Crozant s’est engagé à rencontrer notre association sur ce problème avant l’hiver.

-         Dégradations et vols sur le viaduc de Sibilot. Notre association a relancé le nouveau maire de Lafat sur ce dossier en suggérant que des fonds du programme Leader soient utilisés afin de réparer et sécuriser l’ouvrage.

-         Présence de plusieurs décharges sauvages à Sibilot ainsi que sur le chemin à la limite entre Bazelat et La Chapelle Baloue.

Au niveau du balisage, notre association a refait intégralement au printemps celui du circuit Patrimoine Sb 3. Elle a également coupé quelques branches  tombées lors des orages du printemps.

Cet été, il est prévu de refaire aussi le Sb 4 ainsi que des portions du Sb 1 suite au remplacement des poteaux EDF.

 

Espace Patrimoine Klepsydra

L’Espace Patrimoine Klepsydra a déjà accueilli de nombreux visiteurs dont plusieurs groupes pour la saison 2014. Les retraités de la MGEN de l’Indre sont revenus faire une journée randonnée comme il y a quelques années et en ont profité pour visiter l’Espace.

Klepsydra vous permet de découvrir sur 2000 ans, en visite commentée, l'Histoire d'un village au travers de panneaux explicatifs et d'objets associés à chaque période.

De la période gallo romaine (temple gallo romain, voie impériale romaine), en passant par la période mérovingienne (sarcophage), le Moyen Age (Croix mystérieuses, Prieuré, Eglise, …) jusqu'au XIXème siècle ferroviaire (gare, halle marchandise, ponts, maisonnette de passage à niveau, aqueduc tunnel), c'est un véritable voyage dans le temps que nous proposons, pour (re)découvrir l'Histoire d'un village.

Pour les randonneurs, un circuit libre de 14 km permet de découvrir sur le terrain, à l’aide de panneaux explicatifs, le patrimoine présenté dans l'Espace.

L’Espace Patrimoine se visite gratuitement, sur rendez-vous au 06 32 76 83 09

Retour au Sommaire

Bulletin n°94 du 26/04/2014
Bulletin n°96 du 02/12/2014