Informations de dernière minute

jeudi 14  mai 2015

apres midi patrimoine

randonnee pedestre

Départ gare de St Sébastien côté plateforme accès routier

4 circuits (participation libre) :

* 3 Circuits Découverte Patrimoine

7 km, 9 km, 13 km : départ 14h00

amnez votre gobelet

- Aqueducs ferroviaires (dont un tunnel), ponts, croix, sarcophage mérovingien, anciennes voies, murs en pierre restaurés …
- Visite possible de l’Espace Patrimoine Klepsydra sur ces itinéraires.

* Circuit des flâneurs 4 km : départ 15h30

A l’arrivée des randonnées : Verre de l'amitié.

espace patrimoine klepsydra

 

 

Visites gratuites de 14h à 18h
A Parchimbaud : accessible en voiture

2000 ans d’Histoire sur St Sébastien : Gallo romain, Mérovingien, Abbaye, Prieuré, Croix mystérieuses, XIXème s. ferroviaire.

conference

18h30 salle des fêtes de St Sébastien

“Les Gaulois, mythes et réalités”

par Gérard Coulon,

Conservateur en Chef Honoraire du Patrimoine

(entrée libre)

Le guichet de la gare reste ouvert ! Et passe au samedi matin

(Communiqué du 04/12/2018)

La mobilisation a payé ! La fermeture du guichet de la gare de St Sébastien avait initialement été programmée pour cette année dans le schéma directeur.
Nous venons d’apprendre que le guichet reste ouvert !
Et le jour d’ouverture passe au samedi de 8h à 12h à partir du 8 décembre, ce qui est beaucoup plus pratique, notamment pour ceux qui ont des activités professionnelles.
Nous remercions tous celles et ceux qui se sont battus avec nous, usagers, élus, qui ont signé les pétitions, voté les motions, ou qui sont venus aux manifestations.
Notre association va lancer une grande campagne d’information : mailing sur 3600 foyers par la Poste et diffusion de flyers.
Nous organisons également un café - creusois - viennoiseries à la gare le samedi 26 janvier de 8h à 12h.

Le combat continue pour l’amélioration des dessertes qui sera le gros chantier des prochains mois.

La Région Centre Val de Loire fait annuler la surtaxe TER pour les usagers sans billet montant dans une gare sans point de vente

(Communiqué du 04/04/2019)

Avant, lorsqu’on  ne pouvait pas acheter son billet avant de monter, dans un TER, le contrôleur pouvait réaliser la vente, sans majoration de frais.
Mais ça, c’était avant …
Depuis le 20 mars, c’est fini. Le voyageur sans billet paie une surfacturation. 10 € supplémentaires pour un trajet entre 10 et 25 km et 15 € de plus pour un voyage de 26 à 50 km. Pour les plus grandes distances, comptez 25 € supplémentaires pour un voyage de 51 à 100 km, 35 € de 101 à 150 km. Enfin, il faudra débourser 60 € supplémentaires pour un trajet de 151 à 300 km.
Plusieurs régions et associations d’usagers, dont le CODEGASS, ont protesté contre cette évolution soi-disant liée aux nouveaux terminaux dont sont équipés les contrôleurs. Depuis quand un outil décide-t-il de la politique tarifaire d’une région, qui de surcroit est Autorité Organisatrice, et par conséquent définit l’offre et la tarification ?
La région Centre Val de Loire vient d’obtenir la suppression de cette surtaxe sur le billet TER si on monte dans une gare sans point de vente et même le remboursement, après constat SNCF, si le point de vente existe mais n’est pas accessible (fermeture, panne). Il faut toutefois se présenter au contrôleur quand on monte dans le train.
Côté Nouvelle Aquitaine, les discussions sont toujours en cours.
Ce qui voudrait dire qu’actuellement, un usager de St Sébastien qui monte dans un TER Limoges Vierzon sans billet en semaine (le guichet est ouvert le samedi matin) devrait payer le supplément alors qu’un usager d’Eguzon montant dans le même TER sans billet ne le paiera pas ? Une situation plutôt cocasse ...

Manifestation INTER gares à St Sébastien le 07/07/2018 : 100 personnes et élus, 4 associations pour le maintien des guichets SNCF et pour une amélioration des dessertes sur la ligne POLT

Le CODEGASS rencontre la ministre des transports
(Communiqué du 01/03/2018)

Le 28 février, le président du Codegass a été reçu par la ministre des transports, avec le président de l’Association des Maires Ruraux de France, dans le cadre d’une réunion sur la mobilité et l’équilibre du territoire.RDV Ministère 28 02 18
La ministre a souligné le besoin de renforcer la mobilité et de lutter contre les fractures territoriales. 80% du territoire n’étant pas couvert par une autorité organisatrice, elle va renforcer le rôle de ces entités, via un contrat opérationnel de mobilité, au travers des communautés de communes, départements ou régions afin de mieux coordonner les offres de transport. Les préfets seront chargés d’organiser la concertation.
La taille des nouvelles régions qui pénalise certains territoires en périphérie a également été soulignée comme une des problématiques.
Le dossier ferroviaire a particulièrement été abordé sur plusieurs thèmes : horaires cadencés qui ne répondent pas aux besoins des usagers, ponctualité désastreuse, mauvaise articulation des dessertes Intercités / TER, temps de trajets allongés depuis 10 ans, travaux pénalisants dont l’efficience n’est pas perceptible, problèmes de dialogue entre les régions et la SNCF, non-respect de la convention TER, …
De nombreux sujets, basés sur des cas concrets, qui n’ont pas manqué d’interpeler la ministre.
Le Codegass a également évoqué les Maisons de Services AU Public qui sont détournées afin de fermer les guichets dans les gares, avec la caution de certains élus.

La Creuse fait sensation au concours national pour la Sauvegarde du Patrimoine

Le 19 octobre 2015, lors de la remise des prix du 26ème concours national pour la sauvegarde du Patrimoine organisé par la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) qui avait lieu au Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Energie, la présentation du dossier du CODEGASS  « Protection et valorisation de 2000 ans de patrimoine autour de la gare de St Sébastien, avec création d’un circuit découverte et espace muséographique » a fait sensation.
Le public composé d’élus (parmi lesquels Vanik Berbérian, Président des Maires Ruraux de France), d’associations et de spécialistes du Patrimoine, a été autant surpris par l’ampleur des réalisations que par les conditions difficiles et particulières dans lesquelles elles ont été réalisées sur 15 ans.
A l’issue de la présentation, Alexandre Gady, Président de la SPPEF a remis le diplôme du 1er prix et un chèque de 4500 € au Président du CODEGASS en déclarant : « Travail remarquable qui met la barre très haute pour les présentations suivantes ».
Le 2ème prix était remis à l’association de sauvegarde de la chapelle St Hilaire, qui elle aussi, a connu de nombreuses difficultés.
Le 3eme prix était remis au maire de Buchy (76) (réhabilitation de la halle au Beurre) qui a commencé son discours par ces mots : « Après ce que je viens d’entendre, j'ai envie de m'excuser d'être un élu ».
En résumé, cette cérémonie a donné une bonne image de la Creuse et du travail de valorisation de son Patrimoine.